JE T’APPELLE IDOLE
(Paroles et musique : R. Steelcox)


Un jour tu vins chez moi par microsillon
La tête des voisins qui frappaient aux cloisons
Premiers pas du Show-Biz c’était pas sérieux
En avant les sixties j’entrais dans ton jeu
Depuis tu es pour moi l’image du titan
Celui qui dit qu’il chante et qui n’fait pas semblant
Tu m’as envoûté je suis possédé
Et c’est pourquoi malgré le risque d’être interné

Refrain :

Je t’appelle idole oui toi qui fis chanter mes années folles
Qui tiens parole ses serments ses promesses au Rock and Roll
Mieux qu’un symbole
Je t’appelle idole oui toi qui fus le dieu de mes années folles
Qui tiens parole ses serments ses promesses au Rock and Roll
Mieux qu’un symbole


Autoradio branché je suis à l’écoute
Tu as distrait ma vie sur son autoroute
Au temple Capucines je viens retrouver
Des rêves qui s’animent pour le prix d’un billet
Depuis tu es pour moi l’image du titan
Celui qui dit qu’il chante et qui n’fait pas semblant
Tu m’as envoûté je suis possédé
Et c’est pourquoi malgré le risque d’être interné

Refrain

Malgré toutes ces années je tiens toujours bon
J’aurais pu me ranger faire cadre ou pire mais non
Rêvant de ton métier j’apprends tes chansons
La tête des voisins qui frappent aux cloisons
Tant pis tu es pour moi l’image du titan
Celui qui dit qu’il chante et qui n’fait pas semblant
Tu m’as envoûté je suis possédé
Et c’est pourquoi malgré le risque d’être interné

Refrain


SACEM N° 82 043 652 11


N0
42
Titre
JE T'APPELLE IDOLE
Style
Rock n' roll
Tempo
rapide
Thème
Spectacle
Description
Adaptation
Editeur
Aucun
Paroles
Auteur
Steelcox
Compositeur
Steelcox
COCV
8204365211
COAD
276085
Ecoute