C’EST PRIVE
(Paroles  : R. Steelcox)

L’homme perd son calme protégeant son parking
Si plus qu’à sa femme on touche à son building
Ta porte est verrouillée, sous l’interphone
Je lis ton nom, la nuit je sonne
Je suis traqué ou c’est tout comme.

Une voix répond comme en danger
Déclinez votre identité
J’ai cru mourir chez toi sans mes clés.

L’homme perd son calme et change de nature
Si plus qu’à sa femme on touche à sa voiture
Quand vers le week-end avant péage
Prisonnier des embouteillages
Il devient pire qu’un fauve en cage.

Ne cherchez pas tout ce qu’on ignore
Pourquoi malgré le prix record
De son super il roule encore.

C’est privé
Défense de voir ou d’entrer
C’est privé
Interdit, proscrit, condamné

Les gros big boss men cachent leurs comptes en Suisse
Si plus que leur femme on suit leurs bénéfices
Toi tu es fiché, numéroté,
T’es codifié, t ‘es contrôlé
Même tes amours seront programmées.

Et relié sur carte ordinateur
On te connaît déjà par cœur
Mais tu ne peux crier ta rancœur.

Par dessus tout ça il y a ma musique
Qui se fait pour moi remède analgésique
Elle est dons mon cœur et dans ma tête
Elle joue des heures, me fait la fête
M’aide à rêver, changer de planète.

On voudrait voir naître mes chansons
Comment elles viennent quand elles se font
Etre indiscret mais je réponds :

C’est privé
Défense de voir ou d’entrer
C’est privé
Interdit, proscrit, condamné

N0
16
Titre
C'EST PRIVE
Style
Texte
Tempo
Thème
Société
Description
Adaptation
Editeur
Aucun
Paroles
Auteur
Steelcox
Compositeur
COCV
à venir
COAD
276085
Ecoute
z